L'essentiel
Le CIVB présente sa stratégie marketing pour 2015

Lors de l’assemblée générale du CIVB qui s’est tenue le 21 juillet, François Jumeau, directeur du marketing, a présenté la stratégie 2015 de l’interprofession, tout en précisant que son service avait travaillé sur des hypothèses budgétaires à confirmer à la fin de l’année. “C’est la première fois que les opérateurs peuvent travailler avec une anticipation de 7 mois, ce qui offre une visibilité claire sur les actions à venir et facilite la synergie entre les metteurs en marché et le CIVB”, a souligné Allan Sichel, président du négoce. Basé sur les prévisions de commercialisation qui s’élèvent à 4,9 millions d’hectolitres fin 2014, avec une vision 2015 à 5,3 M€, le budget 2015 devrait atteindre les 21,6 millions d’euros (dont 4,4 M€ venant de l’OCM), soit une augmentation de 9% par rapport à 2014. Tous les postes sont en hausse : la formation (2 850 k€ vs 2 700 en 2014), le trade (5 000 k€ vs 4 700), l’événementiel (2 500 k€ vs 2 300), le digital (1 640 k€ vs 1 550), les relations presse (1 450 k€ vs 1 350) et la publicité (7 160 k€ vs 5 850). La stratégie du CIVB est axée vers sept pays prioritaires : la France, le Royaume-Uni, la Belgique, l’Allemagne, les Etats-Unis, la Chine et le Japon. Elle n’est plus d’imposer un discours ou une image mais, selon François Jumeau, de définir “ce que nous allons faire dire par les autres” pour créer un environnement favorable aux vins de Bordeaux générateur de valeur économique, d’où l’importance accrue de la formation. (CV) (VSB 1481 du 25 juillet 2014).