L'essentiel
Inauguration de la Cité du Vin à Bordeaux, François Hollande ouvrira le ban

Le mardi 31 mai s’annonce comme une folle journée à la Cité du Vin à Bordeaux. Quatre inaugurations vont se succéder, avec une jauge de 400 personnes maximum à chaque fois pour des raisons de capacité et de sécurité. Les espaces du parcours permanent peuvent accueillir jusqu’à 800 personnes, mais le Belvédère où se trouve le restaurant avec vue panoramique sur la ville 200 seulement. François Hollande ouvre le ban le matin, en compagnie d’Alain Juppé. Après Vinexpo il y a tout juste un an, c’est la seconde fois que le président de la République vient à Bordeaux dans une manifestation qui valorise la filière vin. La presse est conviée à 13 heures, avec départ en bateau du centre-ville pour un accès par le fleuve, la Cité ayant son propre ponton pour favoriser le tourisme œno-fluvial. Une centaine de journalistes sont attendus, dont un tiers venus de l’étranger. La commercialisation de la Cité du Vin a commencé bien avant son ouverture pour les agences de tourisme, sensibilisées depuis plus d’un an par des workshops en Amérique du Nord, au Royaume-Uni, en Chine, Corée, Japon, Belgique, Allemagne, Espagne, etc. Un travail de fond qui porte ses fruits puisque plus de 200 agences, dont 30 % implantées à l’étranger, ont pris des options fermes pour la visite de groupes. Ouverte depuis le 18 mai, la e-billetterie essentiellement destinée aux particuliers connaît également un franc succès, avec plus de 400 billets plein tarif vendus en une semaine (20 € la visite pour un adulte et 48 € pour l’abonnement annuel). Céline Vuillet (VSB 1560 du 27 mai 2016)