L'essentiel
Les liquoreux de Sauternes & Barsac en danger…

“Il n’existe pas en France un endroit (le Sauternais) où le lien au terroir pour une appellation est le plus dépendant de la situation climatique et topographique”, explique Xavier Planty, président de l’ODG de Sauternes pour décrire le cadre géo-climatique à l’origine des liquoreux du Sauternes et Barsac. Un cadre menacé par les futurs travaux de la LGV Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax vers l’Espagne dont le tracé actuel*, s’il ne touche pas les pieds des vignes de l’appellation, expose la climatologie particulière de la vallée du Ciron génératrice chaque année du botrytis cinerea, la pourriture noble indispensable à la création de ces liquoreux d’exception**. Une spécificité décrite dans le cahier des charges de Sauternes. Outre les 170 propriétés concernées qui emploient 400 personnes, à travers la défense du Sauternes et de ses liquoreux, c’est le concept même d’appellation d’origine contrôlée qui est en jeu. Et avec lui le travail de conquête engagé par la France depuis des dizaines d’années et confirmé au plan européen pour pérenniser une filière génératrice d’un excédent commercial annuel de 10 milliards €, par la recherche d’une valorisation qualitative et d’un meilleur respect de l’environnement via la biodiversité. Une commission d’enquête publique a rendu en mars 2015 un avis négatif. En août et septembre 2014, le Ministère de l’agriculture a lui donné 2 avis défavorables et le conseil départemental, opposé au projet, ne le finance pas. Le gouvernement doit en juin se prononcer, après avis du Conseil d’Etat. Mais localement la crainte domine… Pierre d’Ornano (VSB 1517 du 29 mai 2015)
* Le projet actuel de ligne, tracé par RFF, coupe en 3 endroits le Ciron, et 30 de ses affluents. Un risque de réchauffement des eaux, issu de la nouvelle ligne, compromettrait l’apparition du botrytis.
** Sauternes est après Bordeaux le vignoble le plus connu au monde. 40% des propriétés sont classées crus 1855 et l’appellation accueille le seul premier Cru Supérieur, le château d’Yquem.